MUSIQUE, FESTIVAL DE JAZZ & GOSPEL ET TIERS LIEU CULTUREL

Situé en Haute-Garonne, dans le piémont commingeois, Encausse-les-Thermes est avant tout un village de musique qui accueille notamment une école de musique, un festival de jazz et de nombreux concerts tous les ans.

À Cabanac-Cazaux, le village voisin, un tiers-lieu culturel organise des rencontres musicales, des conférences et des expositions pour faire vivre le village et ses alentours. Il devrait proposer en 2023 un marché de producteurs dominical et un foodtruck.

Dans ces deux villages, l’association Midnite Blue ( https://www.midnite-blue.com/ ), implantée depuis quelques années, est au cœur de la vie sociale et culturelle, avec son école de musique centrée sur l’apprentissage et la promotion des musiques jazz et gospel, son tiers-lieu et le festival Jazz & Gospel qu’elle organise tous les ans à la fin du mois d’août.

COORDINATION ET RÉALISATION D’ACTIONS CULTURELLES

L’Association Départementale pour le Développement des Arts du Tarn (ADDA du Tarn) est une association de loi 1901 créée en 1975 par le Conseil Départemental et le Ministère de la Culture en concertation avec les milieux de la musique et de la danse.

L’ADDA du Tarn réunit des représentants des collectivités locales (Conseil Départemental, communes et intercommunalités) de l’État (Direction Régionale des Affaires Culturelles, Éducation Nationale, Préfecture) et du secteur de la musique, de la danse et du théâtre.

Elle est un relais du Conseil Départemental du Tarn et de l’État, partenaire permanent des acteurs culturels du terrain.

L’ADDA contribue au développement qualitatif et à la structuration de la vie musicale, chorégraphique et théâtrale dans une démarche d’aménagement culturel du territoire départemental.

ATTACHÉ·E DE PRODUCTION – COORDINATION DE PROJET

La SMAC La Gespe est un lieu de promotion et de diffusion de musiques actuelles sur l’ensemble du département des Hautes-Pyrénées qui a pour missions :

  • La diffusion, la création et la production de concerts,
  • L’accompagnement des projets, des pratiques artistiques, de la répétition et le soutien à la structuration professionnelle,
  • La mise en place d’actions culturelles et territoriales auprès de publics ciblés,
  • La mise en place de projets d’éducation artistique.

CHARGÉ·E DE MISSION ET D’ACCOMPAGNEMENT DES CARRIÈRES DES FEMMES ET DES MINORITÉS DE GENRE

L’association La Petite s’implique depuis 19 ans dans l’action positive en faveur de l’égalité des genres dans une perspective féministe et intersectionnelle. Outre son activité de diffusion des musiques électroniques (soirées et festival Girls Don’t Cry) et ses ateliers d’insertion sociale et professionnelle des femmes, l’association développe actuellement sur le plan national son pôle formation et carrières,

Reconnue pour son expertise spécifique de l’égalité des genres dans les arts et la culture et ses méthodologies de formation efficaces et engagées, La Petite a pour mission de favoriser la transformation des pratiques des personnes et des entreprises vers l’égalité réelle et de lutter contre les violences sexistes et sexuelles dans le secteur culturel et artistique.

En novembre 2023 La Petite ouvre la session 2 de son Incubateur, un dispositif spécifique de soutien à la création d’activité dans les musiques et les Industries culturelles et créatives (ICC) à destination des *femmes et minorités de genre. Durant 12 mois, 12 porteur·euses de projets seront accompagnées dans le processus de consolidation d’une activité économique. Un programme intensif mêlant accompagnement collectif et individuel, suivi d’un programme de mentorat. 12 projets d’entrepreneures accompagnés pendant 6 mois via 100 heures d’accompagnement et de formation en collectif, 12h d’accompagnement individuel par personne, et 6 mois de mentorat en sortie de dispositif

D’autre part, La Petite a ouvert en 2022 une activité de bilans de compétences menés dans une perspective féministe et destinés aux femmes et aux minorités de genre. Ces bilans s’adressent uniquement aux professionnel·les des arts et de la culture.

Enfin, La Petite mène des entretiens flash d’appui aux carrières pour accompagner l’orientation des personnes sexisé·es désireuses de réintégrer le milieu professionnel de la culture après une rupture de carrière ou de se réorienter, ou simplement de faire un choix important.

Pour mener ces trois types d’accompagnement, La Petite recherche un·e chargé·e de mission accompagnement des carrières.

COORDINATEUR·RICE

Le Réseau Hip-Hop Occitanie est à la recherche de son nouveau coordinateur. Impliqué dans au moins l’une des disciplines représentées (Danse / Graffiti / Musique), il sera en charge de mettre en réseau toutes les structures adhérentes, de mettre en place les projets imaginés en collaboration avec les adhérents, de veiller à la stabilité financière de l’association ainsi que de promouvoir et faire rayonner la culture Hip-Hop au niveau régional.

Le Réseau Hip-Hop Occitanie (Rhocc) est un réseau issu de l’historique partenariat existant entre les associations du Réseau Hip-Hop Languedoc-Roussillon et les associations de Midi- Pyrénées œuvrant dans les disciplines Hip Hop. Après plusieurs années de réflexion et de travail collectif avec l’ensemble des opérateurs Hip Hop de la grande région il est devenu le Réseau Hip-Hop Occitanie.

Le Réseau Hip-Hop Occitanie se veut être un « espace » de réflexion, de proposition, d’appui, capitalisant expériences, références, compétences, pour susciter. encourager, accompagner les acteurs de terrain permettant une mutualisation de projets. Il a pour vocation de mettre en place des actions à l’échelle régionale tout en ne se substituant pas aux actions portées par les acteurs régionaux. Il est pluridisciplinaire et organise ses missions autour de la danse Hip-Hop, la musique (Rap, Beatbox, DeeJaying, Beatmaking) et le graffiti.

Le réseau a pour but :

  1. D’être un outil d’appui, de conseil et d’accompagnement des acteurs du Hip-Hop.
  2. D’être un outil de représentation de ses adhérents au niveau local, régional, national et international.
  3. D’être un outil de coopération et des synergies entre les adhérents et les acteurs de la danse/musique/ arts plastiques.

DIRECTEUR·RICE DE L’ACTIVATION CULTURELLE ET DE L’EXPLOITATION DE LA SALLE DE SPECTACLE

Cosmopolis est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif implantée dans un lieu de mémoire du quartier de la Cartoucherie.

  • Un catalyseur dans un monde en transition pour faire vivre le quartier et expérimenter de nouveaux modes de vie, de travail et de consommation.
  • Un endroit tentative pour éprouver de nouveaux modèles dans le champ de l’alimentation et de la gastronomie, du travail, de la culture, du sport, du bien-être et du vivre ensemble.
  • Un lieu hybride, aménagé, organisé et animé qui célèbre la rencontre, l’hospitalité, la convivialité, et toutes les formes de dialogue et d’ouverture.
  • Un lieu situé, ancré territorialement, qui favorise la coopération entre secteur privé, puissance publique et la participation active des habitants.
  • Un outil coopératif dont le modèle vise l’équilibre social, écologique et économique au cœur d’un territoire qui se transforme.
  • Un projet vivant et évolutif construit sur des bases sincères et un fonctionnement transparent.
  • Un espace de dialogue et de construction des communs basé sur la présomption de confiance.

Chaque îlot, The Roof et l’UCPA pour le sport, Festa pour le Food court, Coltura pour le volet culturel, et la Conciergerie sont autant d’ouvertures qui invitent à regarder le monde qui nous entoure comme une somme de différences, toutes nécessaires à la construction d’un avenir solidaire et soutenable. Cosmopolis est la pirogue, le lien entre ces archipels.

Sur plus de 13500 m², les Halles de la Cartoucherie abritent dans ses espaces :

  • Des activités de gastronomie avec 30 stands de restauration, 3 bars, 1 épicerie, 1 école de cuisine, 1 atelier de cuisine, 1 café créatif ainsi que des prestations de service.
  • Un pôle sport (arts du cirque, escalade, parkour fitness, squash, yoga, éveil, psychomotricité, bien-être et une cantine) qui partage une démarche d’accompagnement global des personnes dans leurs pratiques et la découverte des disciplines, jusqu’à la préparation à la performance et à la compétition.
  • Une salle de spectacle de 500 places assises et 800 places en assis-debout pour favoriser la permanence artistique professionnelle, les pratiques spontanées et pratiques amateures, ainsi que l’expérimentation des droits culturels.
  • Des espaces de coworking habités par 150 postes sur 1500 m² et des espaces de formation et de réunion déployés sur 500m².
  • Une travée verte de 1200m² pouvant accueillir à la fois les événements culturels et privatifs.
  • Une conciergerie venant faciliter le travail de tous les acteurs du lieu.
  • Un espace d’expérimentation qui contribue à la mise en œuvre et en mouvement des politiques publiques : parcours d’emploi de qualité et insertion, culture, socio-culturel, sport, santé, alimentation, développement économique, égalité femme-homme, adelphité.

L’ambition est d’accueillir 1 million de personnes par an pour faire vivre les Halles et le quartier de la Cartoucherie.